Langue

Portait d’Alexandra, une jeune créatrice de bijoux de moins de 30 ans : réussites & challenges

Alexandra-portrait-creatrice

Nous souhaitions revenir sur le parcours atypique d’Alexandra, la créatrice de Mayrena Paris. Elle a réussi à lier sa passion pour le bijou et le cheval, qu’elle cultive depuis l’enfance et son attrait pour le design et l’art contemporain des Pays nordiques, en lançant Mayrena Paris en 2019. 

Retour sur le parcours d’une jeune entrepreneuse de 27 ans. 

 

Mayrena Paris créatrice bijoux


1. Quel a été le déclic qui t’a permis de lancer Mayrena Paris ? 

" Le déclic s’est vraiment produit lorsque je suis rentrée de Rotterdam à Paris. J'ai vécu pendant 2 ans là-bas. J’y ai développé tout mon réseau de clients en tant que freelance dans le milieu du design de mobilier.
J’ai aussi commencé à produire et vendre à mon entourage l’un de mes tout premiers modèles de bijoux créé en 2015 : L’Origine. 
En rentrant en France en 2019, je souhaitais continuer mon statut de freelance car j’aimais la diversité des missions. Le temps de me recréer un réseau parisien, j’ai décidé d’étayer la gamme de bijoux et de pousser le projet plus loin."


2. Quels ont été tes doutes, tes peurs et comment as-tu réussi à les surpasser ? 

“ Les doutes et les peurs m’ont accompagnée pendant tout le développement de Mayrena Paris. Je remets régulièrement en question le processus de fabrication, comment peut-il être amélioré ? Mais aussi l’évolution de Mayrena : quelles directions prendre ?  

Il y a des moments de haut, lorsque tu avances à 300% et que tu n’as pas le temps de te soucier de la suite, que les ventes marchent très bien et sont bien au-dessus de tes attentes. 

Et puis, des moments de doute, souvent déclenchés par des mois plus calmes, des problèmes de gestion, de fabrication ou autre. 

Le retour et les messages de mes clientes sont vraiment ce qui m’aide à surpasser tout le reste. Je reçois très régulièrement des messages de remerciements, de compliments sur les créations. Cela me donne l’énergie nécessaire pour continuer et avancer.”




3. Quelles sont tes principales sources d’inspiration ? 

“ A même pas deux ans, mon père me mettait déjà sur un cheval. J’ai grandi dans cette esthétique équestre. Les mors, les boucles, tous ces éléments métalliques me fascinaient de par leur simplicité et la manière avec laquelle ils habillaient le cheval. 
Mes études en design produit en Belgique et mes différents jobs aux Pays Bas ont développé en moi cette esthétique très minimaliste du “less is more”. 


4. Quels sont les principaux challenges auxquels tu es confrontée ? / Quels sont tes prochains challenges personnels et professionnels ? 

“ L’amélioration de la qualité, la mise en place d’un circuit court, d’une production à la demande et l’intégration de la pierre dans mes designs sont quatre challenges auxquels je me confronte actuellement. 
Plus j’avance dans le milieu du bijou, et plus je rencontre d’acteurs et de savoir-faire différents. Je souhaiterais étendre mon réseau encore plus loin pour pouvoir demain proposer des bijoux en or d’une grande qualité et pérennité, fabriqués à la demande, par de jeunes artisans français. 

Shooting-équestre-MayrenaShooting- équestre-Mayrena


5. As-tu toujours été attirée par l'entrepreneuriat ? 

" Non, pas vraiment. C’est venu très naturellement. Je ne me suis jamais dit que je souhaiterais un jour créer ma propre marque et mon entreprise. Mais en grandissant, mon entourage m’a pas mal appuyé et soutenu en portant mes créations et en en faisant la promotion auprès de leur propre entourage.
Et puis je suis née dans une famille d’entrepreneurs, donc c’est vrai que tout cela aide à se lancer."

Mayrena- creation-bijoux-made-in-France


6. Qu’est-ce qui te rend le plus fière aujourd’hui ?

Que la marque soit appréciée et portée par plusieurs centaines de femmes. 
Que certaines d'entre elles reviennent acheter les nouveaux modèles.
Et que la marque soit présente dans des lieux prestigieux comme la Fondation Louis-Vuitton et le Printemps Haussmann. 

Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.